Organisateur de Mariage

Reine d’un jour ou les conseils de L’Enlumineur pour choisir sa robe de mariée médiévale

Quel que soit le thème du mariage, le choix de la robe est toujours un sujet aussi délicieux qu’épineux. Et quand on choisit d’affirmer une thématique (celles qui nous intéressent ici sont médiévale, celtique, fantastique voire même viking) ça se corse encore plus !

Fixer son budget

Si vous achetez une robe à 3000€ et que vous n’avez plus ensuite assez de budget pour faire manger correctement vos invités, pas de doute ça va se voir, alors ne tentez pas l’aventure. Une robe de mariée n’est pas forcément hors de prix il faut juste rester cohérent. Si votre budget est réduit ou que votre mariage est un mariage champêtre, simple et intime, tourné vers la nature dans un lieu rustique, alors pourquoi ne pas choisir tout simplement une robe de prêt à porter ? Vous trouverez sans mal une robe blanche (ou pas) à accessoiriser de bijoux ou d’une ceinture celtique ainsi que d’une belle couronne de fleurs. Un diadème anoblira la tenue si besoin. Dans le cas d’un mariage viking on s’orientera vers des matières nobles, naturelles et sobres : lin, laine, coton et pour les couleurs, des camaïeux de blancs cassés, grège, blé, gris clairs… A agrémenter d’une couronne de blé ou de verdure.

Moi je veux faire un mariage médiéval mais je rêve d’une robe classique !

Rien ne vous oblige à choisir une robe à la coupe typiquement médiévale ou celtique. Si une robe classique vous a fait de l’œil ne vous sentez pas obligée d’y renoncer; une belle cape à capuche en guise de voile, une fourrure, un diadème, sont autant d’éléments qui vous relieront à votre thématique.

L’art du détail

Si votre thématique est celtique écossaise ou irlandaise, la couleur verte et le tartan seront bienvenus, que ce soit de façon très affirmée ou en petites touches. Si vos invités ne sont pas costumés, pensez à leur proposer un élément d’inspiration. Un Dress-Code pas trop contraignant peut parfois être bien plus réussi qu’un mariage pas très bien costumé. Demandez donc à vos invités d’intégrer à leur tenue un élément en tartan (tissu écossais) ou un détail en vert irlandais par exemple.

Déterminer ce qui vous va

Une robe n’est jamais belle dans l’absolu, elle est belle sur quelqu’un en particulier. Soyez consciente des coupes qui vous avantagent et sachez prendre conseil auprès de personnes de confiance. Parfois un avis extérieur objectif sera plus efficace que celui des proches, qui peuvent parfois être trop directs ou pas assez sincères. La robe doit mettre en valeur vos atouts et faire oublier les petites choses moins séduisantes. Soyez raisonnable en choisissant ce qui vous va à vous, plutôt que ce que vous trouvez sublime sur une personne qui n’a rien de commun avec vous. Si la plupart des mariées « classiques » veulent une robe bustier, le corset lacé est souvent l’obsession des mariées « médiévales ». Pour être beau et confortable un corset doit être réalisé par un spécialiste et passé un certain âge, une robe plus couvrante peut parfois être plus élégante. Attention aux effets de laçage qui auront souvent tendance à vous « saucissonner » plutôt qu’à vous avantager si vous n’avez pas la taille fine et que vous ne portez pas de corps baleiné.

Evitez trop de fanfreluches, les tissus cheap légers ou trop brillants, le maquillage excessif…

Si vous voulez que votre mariage, même thématisé, soit perçu par vos invités comme un véritable engagement sérieux, évitez d’avoir l’air déguisé en accumulant les accessoires. Une mariée n’a jamais intérêt à ressembler à un sapin de noël ! Même si vous avez repéré plein d’accessoires qui vous plaisent vraiment, prenez le temps de trier et d’éliminer. Ce que vous choisirez au final sera ainsi bien mieux mis en valeur. La qualité d’un tissu est immédiatement perceptible dans le tombé d’une robe. Mieux vaut un beau coton qu’un tissu synthétique sans tenue. D’une façon générale le brillant est à manier avec précaution car il souligne les petits défauts du corps autant que ceux de la coupe. Avec une robe blanche, un fond de teint appuyé et des couleurs brutales vous vieilliront, un maquillage discret sera flatteur.

Ne jamais oublier le confort

Pendant vos essayages pensez à signaler tout ce qui vous gêne, ne serait-ce qu’un peu, car si cela vous gêne pendant 15 minutes, imaginez pendant 15 heures d’affilées ! Levez les bras, enlacez la costumière ou tout autre personne accessible, ouvrez les jambes, asseyez-vous, accroupissez-vous, courrez… évidemment vous n’allez pas en cours de gym mais aucun de ces mouvements ne doit être inconfortable ou totalement impossible. Le petit machin qui gratouille, le corset qui remonte, la ceinture qui se dénoue sans arrêt, tout ça trouvera facilement une solution en amont alors que le jour J il sera trop tard, ça vous rendra rendre chèvre et vous finirez… par aller vous passer un legging !

Où trouver sa robe de mariée médiévale ?

Quelques fabricants proposent des robes de mariées médiévales/fantasy ou des robes médiévales blanches que l’on peut customiser ensuite. La plupart de nos mariées font réaliser leur robe sur mesure par des couturières ou des costumières. Chez l’Enlumineur nous préférons les costumières aux couturières car celles-ci sont compétentes pour la réalisation de corsets ou de corps baleinés, elles maîtrisent les coupes que l’on aime tant dans l’univers Médiéval- Fantasy (coupes fluides, grandes manches, ceintures et broderies celtiques, capes, jupes de grande ampleur…) Notre costumière, Camille, est spécialisée dans les univers historiques et de Fantasy, elle peut réaliser des robes fluides, des corsets ou encore des robes baleinées ou à tournures (si on veut aller vers un style victorien/SteamPunk par exemple). Chaque robe est réalisée sur mesure sur la base d’images d’inspiration réunies par la future mariée (avec notre aide si nécessaire). Camille se déplace gratuitement pour les essayages en Ile de France, elle réalise également des accessoires : couronnes de fleurs, capes, chapeaux…

Combien ça coûte ?

Une robe de mariée sur mesure doit toujours faire l’objet d’un devis. Ce devis peut évoluer en fonction du choix définitif des tissus et des différents ornements. Camille propose d’ailleurs souvent des alternatives plus ou moins couteuses. Les tarifs démarrent à 1000€.

Conclusion

Qu’elle soit sur mesure ou pas, originale ou bien plus classique, une robe ne rendra jamais belle une mariée ultra stressée ou mal dans sa peau. Ne placez pas la barre trop haut et ne vous ruinez pas avec la robe. De cette façon il vous restera de quoi confier ce que vous ne savez pas faire (ou n’avez pas envie de faire) à des gens compétents et ainsi vous arriverez détendue et gaie le jour de votre mariage. Et ça, c’est la vraie formule magique pour être vraiment belle, sans nul doute !